Régionales en Bretagne : mille nuances de macronisme

Nous apprenons par voie de presse que la Droite bretonne aurait une nouvelle championne : Isabelle Le Callennec la maire de Vitré. Supplantant Marc le Fur, elle pourrait être la tête de liste LR-UDI aux Régionales. Tout cela semble confirmer que les électeurs bretons auront le choix en juin prochain entre « mille nuances de macronisme ».

Pour les Régionales, la Gauche bretonne est en marche.

A gauche, le « socialiste » Loig Chesnais n’a pour force que d’être un inconnu pour la plupart des Bretons. Il lui sera cependant difficile de cacher longtemps aux moins renseignés qu’il est la doublure de Jean-Yves Le Drian, le ministre des Affaires étrangères, et qu’il gouverne actuellement la région avec les Marcheurs. Que dire des Verts ? Europe écologie fait aujourd’hui partie de la majorité « PS-LREM » au conseil régional. De F. de Rugy à B Pompili, l’histoire récente nous a montré que les écologistes se mettent « en marche » sans difficulté.

… et la Droite aussi

Avec I. Le Callennec, la droite bretonne choisit courageusement de ne pas se démarquer. L’ancienne députée LR est la dauphine de P. Méhaignerie soit d’un homme qui a soutenu E. Macron dès le 1er tour en 2017. En ballotage défavorable, I. le Calllenec, a reçu lors des dernières législatives le soutien de la fondatrice du comité en marche d’Ille et Vilaine qui l’a expressément décrite comme « macron-compatible ». Cruel…. Les quelques positions conservatrices qu’elle a pu arborer par le passé ne suffiront pas à masquer la vérité : les Bretons auront le choix entre des hommes et des femmes qui sont d’accord sur l’essentiel.

La pensée de toutes ces personnes nous la connaissons :

Ce sera :

– Toujours plus de transferts de compétences à une UE illégitime car dirigée par des technocrates qui n’ont pas de compte à rendre aux peuples ;
– toujours plus d’illisibilité et d’inefficacité dans le fonctionnement des collectivités locales ;
– toujours moins de protection pour notre économie si fragilisée ;
– toujours les mêmes antiennes morales qui empêchent de prendre les mesures qui s’imposent face à une insécurité endémique.

Trouve-t-on dans ces mouvements des personnes pour remettre en cause comme il se doit la gestion calamiteuse de la crise sanitaire par le gouvernement ? Notre pays se meurt. Il est temps pour les Bretons, comme pour tous les Français, de faire le choix du bon sens, du courage et de l’honnêteté.

Choisir Debout la France Bretagne avec la liste « La Bretagne avec David CABAS », c’est choisir un véritable changement. Nous ferons face sans faiblir et sans mentir aux défis qui s’imposent. Il est grand temps que les petits calculateurs laissent leur place à ceux qui ne pensent qu’à l’intérêt général.

Régis le Gall
Porte parole de la liste Debout La France Bretagne « La Bretagne avec David CABAS »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *