Ferme usine : Debout La France apporte son soutien au collectif citoyen de Néant Sur Yvel.

Depuis une quinzaine de jours, un collectif citoyen s’est constitué, développé et s’intensifie afin de dénoncer le projet de ferme usine à Néant-sur-Yvel : extension et construction de bâtiments d’un poulailler pour accueillir environ 200 000 poules.

Un récent article nous apprend que ce projet s’inscrit dans un projet régional plus grand encore de 600 000 poules à travers la Bretagne. Dans cet article, nous apprenons que c’est un proche d’Emmanuel Macron, Olivier Allain qui serait à la manœuvre pour défendre ce projet pharaonique. Une preuve si nécessaire que les discours de la macronie sur l’écologie et l’environnement sont creux et hypocrites.

Olivier Allain est la caricature d’un modèle agricole qui a ruiné les agriculteurs et fragilisé l’environnement ; ex président de la FNSEA 22, il est aujourd’hui vice-président du conseil régional de Bretagne. En plus d’être un soutien à cette nouvelle ferme usine, Olivier Allain est un soutien actif au lobby industriel agro-alimentaire. Il s’est fait remarquer en s’opposant farouchement à l’attribution d’une aide du Conseil Régional de Bretagne pour la laiterie coopérative, locale et indépendante Laitik. La multiplication des fermes usine en Bretagne, est-ce le nouveau modèle agricole défendu par le conseil régional de Bretagne ? Cela nous interroge et nous inquiète sur l’orientation de la politique agricole régionale en Bretagne.

La faillite de Doux et de Tilly-Sabco ont prouvé les limites et l’échec de ce modèle agricole low cost à la recherche d’un prix toujours plus bas et de très basse qualité. Nous devons définitivement tourner la page.

Nous devons soutenir un modèle agricole français qui permettent enfin à nos paysans de vivre dignement de leur travail, qui se développe en symbiose avec l’environnement et qui offre des produits de qualité à des prix abordables pour toutes les familles. L’agriculture, c’est notre santé, notre environnement et notre avenir.

A Debout La France, nous soutenons la mobilisation du collectif citoyen contre ce projet inacceptable : maltraitance des animaux, financiarisation qui prend à la gorge et endette les producteurs, impasse sanitaire et écologique.

Aussi, nous invitons nos adhérents, nos militants et nos sympathisants à rejoindre cette mobilisation pour stopper ce projet.

Le réveil citoyen est là. Une puissante vague de prise de conscience des citoyens remet en cause l’agriculture productiviste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *